Ces Gens La Brel Explication Essay

Bonjour,

On se présente, Frantz et Mathieu, 26 et 24 ans, anciens étudiants en aménagement du territoire et urbanisme à Rennes. Nous vous contactons car nous préparons un tour de France à vélo de mars à novembre 2015.

Notre objectif est double :

– Aller à la rencontre de la fabrique partagée de l’espace public (urbanisme dit participatif, urbanisme tactique, DIY …)

– Aller à la rencontre de la co-construction de l’espace privé (habitat groupé, lieux de vie collective, lieux autogérés…)

Nous considérons que ces expériences tiennent de l’autogestion, qu’elle soit revendiquée ou non, plutôt que du “participatif” dont le sens a été galvaudé. Désormais, le concept de participation, tel qu’utilisé par les institutions publiques, suppose un projet préexistant, n’émanant pas de la population.

A sa différence l’autogestion procède de la volonté d’un groupe de personnes d’élaborer et de mettre en œuvre collectivement un projet concret, dans un partage du pouvoir de décision.

En matière d’urbanisme autogéré le processus vise à établir des rapports horizontaux entre les différents acteurs. Il s’agit de redéfinir les rôles : les habitants ne se veulent plus consommateurs mais maîtres d’ouvrage.

Ainsi nous avons décidé de partir à vélo à la découverte de l’urbanisme autogéré et des enseignements possibles de ces expériences dans l’espace. Notre tour a pour but d’étudier ces différentes typologies d’initiatives et de comprendre ce qui fait leur réussite mais aussi leurs faiblesses.

Comment les institutions publiques peuvent-elles avoir confiance en ces types de démarche et à l’inverse comment trouver son autonomie face à la puissance publique ?

Notre hypothèse de départ est que la construction de notre environnement ne doit pas être réservée aux élus et aux spécialistes. Ceux qui vivent ou qui vont vivre les espaces, doivent aussi pouvoir prendre part de façon active. C’est la clé de l’appropriation de l’espace par tous ! Tout est une question de relations entre les acteurs publics et les populations, ou entre les habitants eux-mêmes, en termes de confiance et de méthode, pour que l’acte d’aménager soit à la portée de tous.

Ce mail est une bouteille à la mer. Nous cherchons à collecter tous les lieux par lesquels passer, toutes les personnes qui seraient intéressantes de rencontrer ou qui aimeraient nous rencontrer. Nous visons les expériences “par le bas” qui vont transformer l’espace habité et les rapports humains qui s’y jouent, sans qu’elles se réclament nécessairement d’une portée autogestionnaire ou urbanistique.

Nous vous contactons et faisons appel à votre réseau, à vos connaissances et savoir-faire.

Et pourquoi pas vous rencontrer lors de notre périple.

Tout au long du voyage nous allons tenir à jour un site avec nos aventures à vélo, nos rencontres et échanges. Au terme de cette riche expérience nous avons pour objectif d’écrire un livre pour pouvoir témoigner que « oui, construire et partager son pouvoir avec les habitants est possible, et ça fonctionne ». À travers ce livre nous avons aussi la volonté de mettre en réseau les personnes, les collectifs et les lieux qui s’investissent dans ces dynamiques.

Si vous êtes intéressé, faites-le nous savoir, et nous vous tiendrons au courant de l’avancée du voyage.

A bientôt !

Frantz et Mathieu

espascespossibles{@}gmail.com

Difficile de s'attaquer au monument de la chanson française qu'est Jacques Brel. Choisir une chanson plutôt qu'une autre, décrypter ses paroles, son ton tellement personnel. Il n'y a pas, et je pèse mes mots, de chanteur français ou belge aussi habité et aussi touchant que Jacques Brel.

C'est avec force et persévérance que Jacques se fait son monde, sa personnalité et son public. Né dans une commune de Bruxelles en Belgique, son éducation sera façonné par la religion catholique et le scoutisme. Il sait assez tôt qu'il n'est pas fait pour les études et que son travail dans l'entreprise familiale ne pourra rester son gagne-pain. Autodidacte il apprend à jouer de la guitare seul et compose ses premières mélodies sur le piano familial. Il écrit aussi de nombreux poèmes et pièces de théâtre qu'il conserve comme son patrimoine. A 24 ans il envoie sa première maquette au patron du label Philips, Jacques Canetti. Ce dernier le convoque sur Paris et Jacques laisse femme et enfants en Belgique pour faire son chemin, sa vocation. Les années passent et les galères aussi. Brel ne rentre pas dans la vague yéyé qui sévit et continue de tailler sa voix et son style dans ses entrailles. Ce n'est qu'en 1957, sortie de son second 33 tours que le succès commence. Il fait une première partie à l'Olympia et s'en suit une tête d'affiche à Bobino deux ans plus tard. "Ne Me Quitte Pas" et "La Valse à Mille Temps" deviennent ses titres phares et Brel continue de resister à l'appel du public lors des rappels de ce dernier. Il quitte ensuite Philips pour signer chez Barclay chez qui il réalisera la majorité de ses albums.

Rythme incessant, tournées infinissables, en 1966 le Grand Jacques est au sommet de sa carrière. C'est cette année que sort le LP Ces Gens Là, nom du titre qui ouvre l'album. 10 titres incontournables dans sa discographie, 10 pièces maitresses. 10 monstrueuses chansons qui déstabilisent les auditeurs par leurs textes et leurs orchestrations. "Ces Gens Là" en est l'illustration avec un thème lent à trois temps, très répétitif et aux paroles sombres. Décrivant chaque personnage comme des personnes médiocres, désespérées, la mélodie s'envole et sa voix avec lors de l'arrivée de Frida, celle qu'il aime et qui l'aime, celle qui est belle comme un soleil. Traduisant le désespoir d'un amour impossible Jacques Brel signe ici l'une de ses oeuvres les plus abouties et les plus touchantes. Pour l'anecdote, en 2008 le manuscrit original des paroles de cette chanson s'est vendu à plus de 60 000 euros, à l'occasion du 30ème anniversaire de sa mort. A suivre, ou plutôt "Au Suivant"...

Jacques Brel - Ces Gens Là

0 thoughts on “Ces Gens La Brel Explication Essay”

    -->

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *